Le Jeu-Vidéo est-il le VIIIème Art

Le monde du loisir vidéo ludique se pose la question depuis longtemps maintenant : le JV est-il un Art ? Mais n'avons nous pas déjà répondu à cette question au final ?

Pour cela, il va falloir définir ce qu’est « Un Art », et comment il entre dans le fameux top 7 des Arts, avec un grand A.


Définition d’un « Art »



Alors, manque de bol, y’a déjà plusieurs bonhommes qui se sont disputé sur le sujet, et on se retrouve 
aujourd’hui avec 2 TOPs 7 : le classement de SOURIAU, et le classement "populaire" de la plèbe inculte.

Mais tous s’accorde sur ce point :
Un art est une catégorie générale des genres d’œuvres artistique.

Aucune notion d’activité ou de passivité, de contemplation ou d’interaction, d’utilité ou d’inutilité.

PAC-MAN, ce grand incompris
On retrouve donc le classement de SOURIAU :
1 – L’Architecture/Sculpture : la matière en volume.
2 – Le Dessin : la deux-dimensions.
3 – La Peinture : la deux-dimensions mais avec tout de même un peu de volume (un genre de 2,5D).
4 – La Musique.
5 – La Danse : l’art du corps en mouvement.
6 – La Littérature : les lettres.
7 – Le cinéma : capturer de la 3D pour la retranscrire en 2D.

La classification populaire généraliste est un peu moins précise :

1 – L’Architecture : les bâtiments en volume (la 3D).
2 – La Sculpture : les formes en volume (toujours la 3D, c’est un peu redondant du coup).
3 – La Peinture : le dessin est agrégé dans ce qu’on appel la 2D.
Et le reste ne change pas.

Certaines andouilles voulaient mettre la Radio, la Bande-Dessinée ou la Télévision au rang de 8ème Art, mais c’est oublier qu’il ne s’agit que de moyen de transmission, ou de mise en forme à peine différente, et qu’ils n’apportent rien face au 2nd, 4ème et 7ème Art (à part du gras, a force de glander devant la téloche comme un gros obèse !).
Notez que le Gemmail (pensez « l’art des vitraux ») a été suggéré pour cette place, mais il ne s’agit que d’un mélange de dessin/peinture et de sculpture (lumière, forme 2D, épaisseur 2,5D), c’est joli 5 minutes mais on en fait pas un Art pour autant non plus, faut pas déconner bordel !

Donc comme nous le voyons, il convient de s’arranger sur la source de classification quand on parle du sujet, personnellement la Classification de SOURIAU me semble plus pertinente, car elle fait la distinction entre 3D, 2D, et 2,5D, des notions qui, justement, se rapproche du JV.

Viens jouer à "Devine qui est Judas" !
[Ca me fait penser à un autre débat : le JV est-il une religion ! Oulala ça va m'inspirer ça :D !]

Actif/passif, utile/inutile


On entend parfois dire que l’Art est inutile et même passive, et pourtant, le premier de ces Arts le contredit : l’Architecture, c’est ce qui nous protège directement, même la plus moche des constructions du millénaire précédent est aujourd’hui admiré comme une Art « rupestre », aussi merdique soit-elle, si l’Architecture est un art, alors l’Art dans son ensemble ne peux être considéré comme « inutile ».
Par exemple, nous savons que les couleurs que nous percevons ont un impact sur notre psyché (dormir dans une chambre rouge, c’est un peu galère parait-il), dans ce cas là, impossible de dire que la peinture n’ont pas une utilité pratique ! Un beau dessin, une belle peinture, peut apaiser l’esprit, le faire réfléchir, et donc permettre de produire quelque chose (on ne sait pas quoi, mais c’est indéniablement un effet qui se produit :D !).

Si raconter et SE raconter des histoires est utile au développement de l’humain, le jeu l’est tout autant, d’ailleurs, pour moi, écrire est un « jeu » qui me procure énormément de plaisir, les deux notions sont indivisible pour ma part.

Les Invaders sont une référence POP inaliénable... Ahem... Inaliénable... Alien... Humhum...

Interactivité, contemplation


Voilà un autre argument intéressant : l’Art est contemplative, l’Interactivité ne peux, par définition pas l’être.
Et pourtant, nous devons bien être actif dans l’action de regarde de l’art, chercher les détails, changer notre angle de vue, changer la luminosité, se déplacer à l’intérieur même parfois !
Au cinéma, la caméra fait un choix « pour nous », mais quelle est finalement la différence avec le fait que « nous fassions le choix d’être la caméra » et que nous nous déplacions librement (ou avec contrainte) ?

C’est là toute la question, le point de vue de l’œuvre Artistique tel que nous l’imaginions il y a 50 ans nous était « imposé », aujourd’hui, elle ne l’est plus.

Du zoli pixel art comme s'il en pleuvait <3

Un Art peut-il être une agrégation d’autres Arts ?


Et bien le cinéma est un exemple parfait de cela, il mêle le scénario des lettres, les plans fixe et maîtrisé de la peinture et du dessin, la musique, l’art des corps en mouvement, et même l’architecture !

Si le cinéma possède des éléments spécifique, il est lui

Car oui, je le crie haut et fort, le jeu-vidéo est un Art, un agrégat des 7 autres (puisqu’on ne peux le mettre dans aucune catégorie spécifique sans renier les autres au passage). Et sa caractéristique principale est « Le Choix du Point de Vue ».

Mais si c’est une agrégation de tout les autres, où retrouve t’on ces catégories dans le JV ?
Je vais utiliser la classification de SOURIAU (car oui, le peuple, moi, je l’emmerde, je suis un ouf geudin !) :

J'vais pas jouer les trous d'balles et vous chier que je sais
d'où cette oeuvre tire son inspiration, mais elle arrache
sévèrement sa race, donc voilà, vos gueules et appréciez 
1 – L’Architecture, elle se retrouve dans le Level Design, tandis que la Sculpture se retrouve dans la Direction Artistique (immobilière, mobilière).
2 – Le Dessin, on le retrouve dans le monde, via les cinématiques nous présentant des illustrations, dans le jeu lui-même via les différents boutons par exemple.
3 – La Peinture, via le choix des couleurs, de la lumière, des angles de vue fixe parfois imposé.

4 – La Musique, car aujourd’hui, un jeu vidéo sans une bande-son correcte, c’est impensable ! Que se soit les bruitages, les musiques d’ambiance et d’action, les dialogues (doublé j’entend), etc…
5 – La Danse, qu’on retrouve dans le mouvement des acteurs, joueurs compris (parkour, mouvement basique, saut, etc…).
6 – La Littérature, avec le scénario, la description des personnages, les textes du monde, etc...
7 – Le Cinéma, c’est un agrégat des 6 premiers Arts, on retrouve ses spécificités dans le jeu-vidéo : mise en scène mis en image, scénario mis en valeur (en forme), personnage devant porter le tout. On peux également parler des cinématiques non-interactives, etc…

Ainsi, si l’on s’accorde là-dessus, il devient évident que le Jeu-Vidéo, quelque soit sa forme, est le VIIIème Art, à la fois un ensemble des autres Arts, indivisible, et qu’aucun argument ne peux venir contredire cette réalité humaine.

L’Humanité a évolué, sa vision et son rapport à l’Art aussi, dans un monde où l’industrie du JV pèse plus lourd que le Cinéma 
et la Musique réuni, où toutes les générations populaires la pratique en masse, il n’y a plus de question à se poser sur son statut : Oui, le Jeu-Vidéo est le VIIIème Art.

Bouffer des plates-formes de jeu et chier des pixels, une belle anal-ogie du joueur
---

Cet article fait écho au Merci Dorian ! paru sur Jeux-video.com en ce premier week-end d’octobre, il est très intéressant, mais n’étant pas tout à fait d’accord avec les contre-arguments et idées des « protagonistes » présentés, je me suis permis de les démonter ici. Pour la vidéo, c’est par ici :

http://www.jeuxvideo.com/videos/chroniques/444988/merci-dorian-l-art.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire